Accueil Livres Musique Blogue Conférences Biographie Photos Contact

Le Pari impossible des japonaises

Loin d'être la société isolée que l'on imagine, le Japon partage avec le Québec un piètre taux de natalité et un vieillissement de sa population. Pourtant, le désir de fonder une famille n'est pas absent chez les Japonaises. Quels sont les obstacles qui les empêchent de le réaliser? À travers des témoignages de femmes âgées de 30 à 45 ans, Valérie Harvey explore les conditions extérieures et les barrières sociales qui font hésiter les Japonaises à s'engager sur la voie familiale. Le mariage, l'éducation et le marché du travail sont au centre d'une enquête dressant le portrait d'une société industrielle moderne encore fortement influencée par ses traditions.

Jusqu'où Le Pari impossible des Japonaises rejoint-il la réalité des Québécoises?


À propos de la couverture
C’est une de mes amies de Kyoto qui a généreusement accepté de me laisser utiliser sa photo pour illustrer Le pari impossible des Japonaises. Il me semblait important que la Japonaise représentant un sujet si difficile ait un visage souriant. Parce que lorsqu’on lit mon livre, on peut en arriver à se dire que la situation est terrible et que la vie doit être infiniment triste au Japon. Or la réalité n’est pas uniquement constituée du désir d’enfant. La vie est complexe et l’être humain infiniment adaptable. Évidemment, la situation de la femme japonaise n’est pas facile. Les Japonaises ont leurs joies et leurs peines. Leurs regrets aussi sans doute. Mais elles apprennent à vivre avec leur réalité. Suite...


Les secrets d'une langue
Dans cette langue, la séparation entre la langue des hommes et des femmes (joseigo) est claire et nette: les hommes ont droit à certains mots qui paraissent très vulgaires s’ils sont utilisés par des femmes. Un homme dira qu’un repas est bon en utilisant umai, tandis qu’une femme utilisera le mot plus usuel oishii. Les hommes utilisent les formes neutres des verbes (da, taberu, hanasu), alors que la femme utilisera les formes polies (desu, tabemasu, hanashimasu). Mais un des exemples les plus intéressants se trouve dans les pronoms personnels. Suite...

Conférence disponible

Pour acheter ce livre, cliquer sur l'image: